Bienvenue chez CENTURY 21 Reine Immobilier, Agence immobilière RENNES 35000

Le lycée Simone-Veil à Liffré : "exemplaire au niveau environnemental"

Publiée le 12/09/2020

Le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard a rencontré, vendredi 11 septembre 2020, les élèves, enseignants et agents du nouveau lycée de Liffré. Six des neuf bâtiments sont en service. Les travaux devraient se terminer début 2021.

« C’est le 115e lycée de la région. Il est exemplaire au niveau environnemental. » Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, a visité, ce vendredi, le lycée Simone-Veil de Liffré, près de Rennes. Il était accompagné d’Isabelle Pellerin, vice-présidente de la région chargée des lycées, Emmanuel Ethis, recteur de la région académique de Bretagne, Eric Doucet, le proviseur du lycée, Stéphane Piquet, président de Liffré Cormier Communauté et de Guillaume Bégué, le maire de Liffré.

375 élèves de seconde et de première STMG l’ont investi depuis le 1er septembre, après de 22 mois de chantier. D’une capacité de 1 200 élèves, extensible à 1 500, le lycée, conçu selon les principes du bioclimatisme par le cabinet Chomette-Lupi et associé architectes, associé à l’Atelier Loyer Architectes de Rennes, sera livré intégralement en janvier 2021.

Lumière naturelle, espaces végétalisés…

Organisé autour de neuf bâtiments, le campus lycéen se distingue par une architecture bioclimatique. L’établissement privilégie les procédés de construction passive, la lumière naturelle, l’emploi de matériaux biosourcés ou encore le recours à l’énergie solaire photovoltaïque en toiture, l’utilisation massive du bois, le végétal pour garantir un usage à moindres frais énergétique pour son chauffage, son éclairage et son aération. En extérieur, les espaces sont végétalisés, tant dans la cour paysagère que sur les abords qui conserveront leur aspect boisé.

 

 

Des distributeurs gratuits de protections hygiéniques

Le lycée Simone-Veil fait aussi figure d’établissement-pionnier sur d’autres sujets en phase avec la réalité contemporaine. Il abritera prochainement une œuvre d’art conçue par Virginie Barré et Bruno Peinado, et financée dans le cadre du « 1 % culturel ». C’est le premier lycée breton à bénéficier de ce dispositif.

Il fait aussi partie des onze établissements bretons qui expérimentent à partir de cette rentrée l’installation de distributeurs gratuits de protections hygiéniques (serviettes et tampon), en coton bio et sans plastique. Pour encourager la démarche et l’accès à ce bien de première nécessité, la Région finance l’achat de ces distributeurs, brevetés par la jeune société finistérienne Marguerite et Cie.

 

Notre actualité