Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Reine Immobilier, Agence immobilière RENNES 35000

Running. Klikego lance une course virtuelle pour la bonne cause

Publiée le 27/04/2020

Benoît Adam, cogérant de Klikego, plateforme d’inscription aux courses à pied, a lancé une course virtuelle : la Virtual Doudou Run. Les dons récoltés seront reversés à l’association Les P’tits doudous qui œuvre pour améliorer l’accueil et le bien-être des enfants hospitalisés.

 

Comment est née l’idée d’aider le personnel soignant et les enfants hospitalisés ?

Comment fonctionne la Virtual Doudou Run ?

« Etant donné que le calendrier est vide jusqu’à septembre, au minimum, nous avons mis en place une épreuve virtuelle sur notre page d’accueil. On voulait quelque chose de très simple et abordable à tout le monde. Donc pas de dossards, pas de course dans votre jardin ou sur votre balcon, pas de classement, mais seulement un engagement solidaire.

On a mis en ligne un formulaire d’inscription avec sept courses, chacune avec des kilométrages différents qui correspondent au montant du don (trail découverte = 5 €, 10 km = 10 €, semi-marathon = 21 €, marathon = 42 €, l’ultra-trail = 80 €, double ultra-trail = 160 €, triathlon XXL = 225 €). En face de chaque don, la personne qui s’inscrit pourra savoir ce qui sera offert aux soignants et le nombre d’enfants qui seront aidés.

C’est aussi un petit clin d’œil aux personnes qui hésitent à se lancer sur un marathon. Là, pas d’excuses, tout le monde peut participer. Il suffit de s’inscrire, comme une course ordinaire, jusqu’au 11 mai. Les fonds récoltés seront reversés à l’association Les P’tits doudous. »

L’objectif de Klikego

« Aider à notre manière le personnel soignant qui gère le Covid-19, mais également les accidents de la vie et autres maladies. Et derrière Les P’tits doudous, se cachent des enfants qui fréquent les hôpitaux toute l’année. En aidant cette association, on marque notre soutien au personnel soignant ainsi qu’aux enfants pour qui ce n’est jamais drôle de se rendre à l’hôpital.

Et puis, on souhaitait qu’une partie de ses dons soit exonérée. Ici, c’est le cas avec 66 % qui peuvent être défiscalisés puisque l’association est d’utilité publique. Un reçu fiscal sera envoyé à chaque inscrit. On ne s’est pas fixé d’objectif mais l’idée est de récolter un maximum d’argent. On va envoyer un mail aux 260 000 membres de notre fichier. »

L’association les P’tits doudous

L’aventure débute en 2011 lorsque Nolwenn Febvre, infirmière anesthésiste au CHU de Rennes, décide de contacter un fabricant de peluches. « Un soir, je suis rentrée à la maison avec des cris d’enfants plein la tête. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour mieux les accompagner. À la recherche d’un objet rassurant et réconfortant qui pourrait être remis à chaque enfant opéré. »

L’idée est de dédramatiser le passage des enfants au bloc opératoire. L’association Les P’tits doudous était née. L’infirmière et deux autres soignants vont plus loin en imaginant un jeu de piste sur tablette numérique grâce aux dons.

En 2017, Nolwenn Febvre crée une association nationale d’intérêt général pour mener trois missions : partager les bonnes pratiques et simplifier l’activité de chaque association (75 dans toute la France) ; imaginer et développer de nouveaux projets numériques et développer la notoriété de la « marque » Les P’tits doudous.

Notre actualité